Entrées·Food

Maki revisité « du pauvre »

Ce week end je vous propose des plats minute avec les fonds de placards… On commence par l’entrée avec ce maki « du pauvre » au surimi!

maki du pauvre 02Une entrée minute ce soir avec les quelques articles qui restent dans mon frigo en cette fin de semaine… Pourtant, au dernier moment (c’est à dire à 19:45, après avoir fini d’emballer tous les cadeaux de noel!) l’envie me prend de faire une jolie entrée, bien travaillée! D’habitude, quand j’ai un concombre, un pamplemousse et du surimi je coupe tout et je mélange dans un tupperware avec une vinaigrette thaïe ou de la sauce cocktail pour mon déjeuner! Alors pour un vendredi soir, on sort le grand jeu et on dresse ces trois ingredients ordinaires tout joli-joli!
A la place des algues, des lamelles de concombre, pour remplacer le riz du surimi haché à la sauce cocktail et au coeur, du pamplemousse.

Pour 2 rouleaux :
1 concombre
1 sachet de surimi râpé
1 pamplemousse rose
1 1/2 c. A soupe de sauce cocktail
Quelques gouttes de jus de citron
Feuilles de coriandre fraîche pour la déco (et le goût)

1. Pelez le concombre et découpez le en fines lamelles (pas le coeur plein de pépins!!) à l’aide de votre économe. Disposez les lamelles sur du film alimentaire pour former un grand rectangle. Vous devez disposez les lamelles à la verticales en les chevauchant, sur une longueur de 15 à 18cm, pour une hauteur de 10cm.
2. Hachez le surimi finement et mélangez le à la sauce cocktail. Prélevez les suprêmes du pamplemousse.
3. Etalez le surimi sur les lamelles de concombre en laissant 1cm de libre en haut et en bas. Disposez les suprêmes de pamplemousse sur une bande.
4. Roulez votre maki en serrant bien avec le film alimentaire. Réfrigérez et découpez avant de servir en portions de 2cm. Evitez de préparer cette entrée trop à l’avance, pour que le concombre ne rende pas trop d’eau.
5. Disposez les rouleaux sur une assiette, posez un peu de sauce cocktail sur le dessus et une feuille de coriandre fraîche qui apportera une note herbacée.

maki du pauvre 01

maki du pauvre 03

Et voila!

6 réflexions au sujet de « Maki revisité « du pauvre » »

      1. Le plus dur avec les maki c’est surtout de bien curie le riz ! Mais là il n’y en n’a pas donc j’imagine bien que la découpe du concombre (comme du poisson) demande de la dextérité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s