Adresses·Food

Voyage culinaire au vietnam

Me voila de retour de mon voyage de quinze jours au Vietnam. Ce pays est juste absolument splendide, les paysages sont variés d’une région a l’autre, les gens souriants et accueillants, les villes bruyantes, en pleine ébullition,

Nous avons parcouru le pays du nord au centre, de Hanoi a Hoi An, en passant par les rizières de Sapa et la baie d’Halong. La cuisine y est variée d’un endroit a l’autre et si l’on retrouve certains plats identiques, les recettes ne sont pas les mêmes. Voici donc un petit tour de mes dégustations.

Pho : 

P1220787

Le plat le plus emblématique je pense, que l’on trouve absolument partout, aussi bien a chaque coin de rue qu’au fin fond de la campagne est le Pho (prononcez « feu »). Cette soupe se mange a toute heure, du petit déjeuner a la fin de soirée. Elle consiste en un bouillon de viande (poulet, boeuf, porc principalement), de nouilles de riz (en forme de tagliatelles), de morceaux de viande, d’herbes aromatiques (basilic et coriandre) et l’on peut ensuite y ajouter de la purée de piments ou du jus de citron vert. Ce plat complet est très aromatique et il est appréciable même avec la chaleur étouffante qui règne a cette époque.

Nems
Les nems sont probablement le plat que tout le monde connait, que l’on retrouve partout en France chez les petits traiteurs asiatiques. En version végétarienne ou non, il est décliné sous toutes ses formes. Je dois reconnaitre qu’on en a dégusté quelques uns, qui n’ont finalement ni le même gout ni la même texture selon les régions. Le principe reste toutefois le même, une feuille de riz dans laquelle on place de la farce avant de la rouler sur elle même pour former un petit rouleau.

Lors de l’un de nos séjours « chez l’habitant » on a même eu le droit d’aller en cuisine pour aider à rouler les nems et voir un peu la méthode (aussi simple qu’on l’imagine… pliage portefeuille et on roule), on les passe ensuite à la poêle dans de l’huile.

P1220068

P1220065

P1220066

 

La séance façonnage de nems

P1210766

Nos tous premiers nems, le premier soir, ça nous a servis de repas complet!

P1220229

Les nems de la croisière sur la baie d’Ha Long

P1220914

Les meilleurs au restaurant Lien Hoa à Hue. Bien croustillant, super sauce

P1220996

Et nos derniers nems, à Hoi An, super bons aussi au restaurant Citronella

pour l’adresse préférée : restaurant Lien Hoa (Routard) à Hue

Raviolis (banh cuon)

P1210901Assiette de Banh Cuon et sa sauce citronnée

Ces raviolis sont juste une petite merveille. Je vous raconte rapidos la petite histoire de cette découverte… Notre première journée au Vietnam, on se balade toute la journée dans les rues du vieux centre de Hanoi, à la découverte de ce nouveau pays. Il fait TRES chaud, il y a du monde, des scooters, du bruit, à chaque carrefour on a l’impression qu’on va mourir en traversant (c’était le premier jour… après on s’est habitué…). Bref c’est le dépaysement total. Forcément qui dis vieux centre historique dis touristes, même si on n’a pas été gêné il y en avait quand même quelques uns… plusieurs fois j’ai vu passer devant nous un couple avec un guide ou un ami qui avait l’air de s’y connaître, je décide de les suivre 5 minutes, à la recherche d’un bon plan, l’heure du dîner approchant… Et au bout de 30secondes, je les vois qui se dirigent vers un petit boui boui qui ne paie pas de mine, le « local » montrant aux autres des choses sur les murs… On se rapproche l’air de rien et l’on voit que l’endroit propose un plat unique, les fameux Banh Cuon, je note l’adresse, reviendra demain…

On y retourne donc le lendemain, c’est à 1minute à pied de notre hôtel et l’on doit prendre le train de nuit dans 1h30. Sur le trottoir, une dame est installée devant sa « cuisine ». D’un bac elle sort des pâtons détrempés qu’elle transforme en galette et fait chauffer sur un dôme. Ces galettes de farine de riz, détrempées toute une nuit dans le lait sont donc précuites avant d’être garnies d’une farce au porc et champignons noirs. Ils sont ensuite refermé et découpés en 3 pour être mangés en une bouchées. Disposés sur un assiette ils sont servis avec des oignons frits et de la coriandre, on les trempe ensuite dans une sauce citronnée tip top!

pour l’adresse : 14 Pho Hang Ga, Hanoi

Le résultat offre une texture souple, le porc apporte une certaine richesse, les oignons frits du craquant et la coriandre ainsi que la sauce, de la fraîcheur.

White rose

P1220995

Les White roses du restaurant Citronnella à Hoi An

P1220972

Les White Roses du restaurant Banana Leaf à Hoi An

Descendons maintenant dans le centre du pays, c’est le moment de la détente, du farniente, du snorkeling dans la petite ville balnéaire de Hoi An. Cette ville est caractérisée par tous ses lampions qui éclairent la ville la nuit et lui confèrent une ambiance vraiment particulière. Au niveau gastronomique, on retrouve plusieurs spécialités dont les Whites roses ou le poisson cuit en feuilles de bananier. Si je vous parle des White Rose (roses blanches) cela ne vous évoque probablement rien mis à part les fleurs… Il s’agit en fait de raviolis en forme de fleur ouverte, la pâte extérieure étant plissée pour représenter les pétales. Au centre, une farce secrète (j’ai cru y reconnaître entre autres crevettes et porc) bien parfumée constitue le coeur de la rose.

pour l’adresse : restaurant Banana Leaf (Routard), au bord de la rivière dans Hoi An

Noodles aux légumes ou a la viande

P1220825

Les noodles aux légumes (pas vraiment les meilleurs qu’on ai mangé mais bon…)

P1220486

Les noodles au poulet à Ninh Binh

Ce plat de noodles ne coûte absolument rien, on en a toutefois mangé à tous les prix, selon les restaurants… (entre moins de 1euros et 3 euros…) Les nouilles à base de blé, qui changent de celles à base de riz dans les pho sont très fines et ont un goût un peu plus prononcé. Elles sont cuisinées de manière un peu « grasse » accompagnées de légumes ou de viandes ou en soupe avec une touche curry, d’herbes et de légumes. Un plat basique mais savoureux! On les retrouve en France aussi sous la forme des « instant noodles » ou « noodles soupes » dans les supermachés.

pour l’adresse : Hôtel Queen à Ninh Binh, à 1min de la gare pour les noodles aux légumes

un petit boui boui à Su Pan sur la route de Topaz dans la région de Sapa… pour la version noodle soupe

Pancakes banane – chocolat

P1220026

Le petit dej dans une maison, au fin fond des rizières de Zapa
P1220830

La version « beignets » à Hue

Le petit déjeuner vietnamien est constitué principalement de riz, éventuellement accompagné d’un peu de viande ou de poisson, autrement d’un pho. Pour les étrangers, tous les hôtels ou les guest houses proposent des banana pancakes. Là encore la recette varie selon les établissement, allant des crêpes nature avec des bananes à côté aux crêpes épaises fourées à la banane et frites… On les recouvre ensuite de miel ou de chocolat… Un délice pour attaquer les longues journées dès 6 ou 7 heures du matin!

Rouleaux de printemps

P1220488

Les rouleaux de printemps chauds, à Ninh Binh

P1220936

En version fraîche à Hoi An

Si l’on trouve des rouleaux de printemps à peu près partout en France chez les traiteurs asiatiques, nous n’en avons pas vu partout lors de nos escapades, à notre plus grand désespoir. J’adore le côté fraîcheur de ce met et ses associations de saveurs qui me font un peu voyager! Ceux que nous avons déguster nous ont globalement déçus, manquant de fraîcheur ou de parfums… Les seuls qui nous ont surpris étaient quelques peu revisité, au poulet et à la mangue.

Chèvre au sesame

La cuisson de la viande de chèvre est une spécialité de la région de Ninh Binh. Aventureuses que nous sommes, nous avons voulus testé ce plat! Comme toutes les viandes, nous l’avons trouvé trop cuite, mais le processus de dégustation nous a plus! On commence par prendre trois feuilles de variétés de basilic différentes, la plus grande en dessous, on y dépose ensuite de la viande de chèvre au sésame, un morceau de légume (propablement de l’occra?) et on roule le tout avant de le tremper dans une sauce brune, à priori à base de pâte de poisson.

P1220637P1220636P1220639P1220640

La salade de papaye verte aux crevettes et porc :

P1220997

Salade de papaye verte au restaurant Citronella à Hoi An

La salade de papaye verte est l’un de mes choix de plats « frais » préférés, dommage je l’ai trouvé l’avant dernier jour… Une salade avec de la papaye verte, des carottes et du concombre détaillé en lanières très fines. Il y a ensuite des crevettes roses et des petits morceaux de porc cuits, qui apportent un effet chaud – froid. La salade est surmontée de plein d’herbes fraîches, principalement de menthe, de cacahuètes concassées et de chips de crevettes. Un mélange très complet, où l’on retrouve toutes les textures, la papaye invite quand à elle au voyage.

 

Et sinon on a mangé plein d’autres bonnes, mais je peux pas non plus tout écrire, à vous de découvrir en y allant!😉

Je vous raconte tout de même l’histoire d’un dîner mémorable… Après 5heures de marches dans les rizières de Sapa, avec un peu de pluie, une pause pic nic avec une vue splendide, des rencontres avec les habitants et les enfants locaux, on (3 filles et 1 gars frenchies) arrive chez notre famille d’accueil d’un soir. La maison est typique de la région, une grand dalle en béton, une maison en bois sombre et un toit en tôle. A l’intérieur, pas vraiment de fenêtres ni de pièces séparées mais plutôt un compartimentage version loft. La cuisine se fait à même le sol, les marmites sur un feu de bois, il n’y a pas de cheminée mais pourtant pas de fumée qui stagne non plus, un mystère! Dehors, des clôtures en bambou qui permettent d’éviter que les cochons et les poulets s’évadent… Derrière la maison, les toilettes dans la cabane au fond du jardin et la salle de bain avec ses bassines d’eau froide.

On se pose sur notre petite terrasse un peu en hauteur, à l’abri sous le toit. Sous nos pieds, on entend les allées retours des cochons, des poules et poussins qui poussent sans cesse de petits cris. On rigole un peu en imaginant notre repas courir sous nos pieds… A un moment je me retourne, guettant les gestes dans la cuisine et voit sur la table, une belle tête de cochon et dans une bassine au pied de la table, tout le reste du corps… Le dîner se prépare, on ne doutera pas au moins, de la fraîcheur des produits!!

Ce soir là, c’est fête! Les hommes sont à table et les femmes dans la « cuisine », en tant qu’invité, nous sommes conviés à rejoindre les hommes. On ne parle pas la même langue mais l’on comprend vite que comme partout ailleurs, on boit à la santé des invités et l’on mange…🙂 On est donc prié d’enchaîner les shots d’alcool de riz (bon on triche un peu et on fait semblant d’avaler, l’alcool nous brulant légèrement l’oesophage…) puis de goûter à tout, surtout les plats de tripes, boyaux et autres… La maîtresse de maison à eu la délicatesse de nous prévenir que nous n’étions obligés en rien et nous avait préparé un grand plat de riz pour accompagner le reste. On plonge donc goulument nos baguettes dans les plats de légumes, de poulet, de boeuf et de porc mais beaucoup beaucoup plus timidement, voir pas du tout, dans les plats un peu bizarres… Certains se souviendront probablement toujours de découvertes déroutantes… Le reste est toutefois succulent! A la fin du repas, on voit passer de main en main un bol rouge à l’aspect gélatineux… qui est en fait un bol de sang cuisiné avec quelques tripes… pas pour nous! Nous sommes téméraires mais pas complètement fous! (et les sanitaires, en cas de besoin, auraient quelques peu manqué…😉

 

 

 

 

 

7 réflexions au sujet de « Voyage culinaire au vietnam »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s